jeudi 8 mars 2018

Nouvelle vie...ça pétille !

Vous l'avez remarqué, depuis pas mal de temps déjà, ce blog n'était plus aussi actif. J'avais moins de choses à partager, à part quelques dessins au Louvre.
J'ai changé de vie, de ville aussi. Je suis partie à la découverte de ma nouvelle région et j'ai créé un blog juste pour ça.
Il s'appelle A l'eau de Vichy et je vous invite à le visiter, en attendant que je revienne par ici por vous raconter de nouvelles choses.
A bientôt !


mercredi 12 juillet 2017

Une grande rencontre au Havre


J'ai eu la chance de voir les géants de Royal de Luxe il y a quelques années à Nantes et j'en garde un souvenir inoubliable. Quand j'ai appris leur venue au Havre (il y a un an), je n'ai pas hésité bien longtemps à réserver mon hôtel pour ne pas manquer cet événement.


Arrivée le jeudi soir, j'entends le groupe qui terminait de diner pas loin de moi au restaurant dire : "On va voir le géant ?"
J'avais vu un peu plus tôt sur Twitter que le scaphandrier était arrivé mais je ne savais pas où le trouver. Ils m'ont gentiment proposé de les accompagner car le géant n'était qu'à quelques minutes à pied.
Il était bien là, endormi dans son scaphandre, protégé par quelques cordes.


Les havrais étaient plus nombreux que je ne l'imaginais, malgré l'heure tardive, heureux de le revoir. Car même si on associe plutôt Royal de Luxe à Nantes, la toute première apparition des géants a eu lieu au Havre, en 1993.



Plusieurs personnes croisées pendant ces derniers jours en gardent un souvenir ému, et se souviennent de chacune de leurs venues dans leur ville. Elles m'ont parlé de la petite géante, de l'éléphant, du retour d'Afrique avec les girafes.
J'ai laissé le géant endormi pour rentrer me coucher et être en forme pour le rendez-vous du lendemain, mais j'avoue que j'ai eu un peu de mal à trouver le sommeil...

J'avais vu une image sur Twitter : un container semblait échoué sur la plage. Mais qui était à l'intérieur ?


Le petit géant est arrivé par la mer


Les Lilliputiens sont arrivés pour délivrer...le petit géant. J'avoue que j'avais espérer rencontrer enfin "pour de vrai" la petite géante. Mais dès que Moussa a ouvert les yeux, la magie était là et j'étais heureuse de le voir marcher, accompagné par la foule qui l'escortait.





Je savais où se trouvait le scaphandrier puisque je l'avais vu dormir la veille et je suis donc partie à sa rencontre à travers la ville (en faisant quand même une petit arrêt à Saint Joseph).
J'ai eu la chance de croiser à nouveau le petit géant, cette fois bien installé dans sa voiture.


Je retrouve le scaphandrier


Pas toujours facile de s'y retrouver dans les rues du Havre quand on est pas du coin. Heureusement, en suivant la marée humaine qui, comme moi, allait à la rencontre des géants, et en écoutant les informations que les gens se donnent (souvent par texto entre amis dispersés dans la ville), je me suis retrouvée pas si mal placée pour voir arriver le scaphandrier, installé sur un bateau.


D'après le programme, le grand géant devait plonger. Il a effectivement plonger, mais dans les bras de Morphée pour une sieste bien méritée, après avoir retiré son casque avec l'aide des lilliputiens.


Balade à travers la ville


Après la sieste, c'est reparti pour la "course aux géants" dans les rues du Havre. Ils partent tous les deux d'endroits différents (le petit géant, après un bon repas a fait une sieste sur la plage) et doivent se rejoindre en fin de journée.
Le flot de personnes indique souvent qu'ils sont proches. Tout le monde marche dans la même direction et la vitesse augmente, tout comme la densité humaine à leur approche. Autre avantage des géants : on les voit de loin. C'est même parfois mieux car quand on a la chance de les voir passer juste devant nous, cela va très très vite. Imaginez les pas du grand géant...mieux que les bottes de sept lieue !



D'ailleurs, on court pas mal. Dès qu'ils sont passés, on repart vite dans les rues parallèles pour essayer de les voir à nouveau un peu plus loin. Un jeu de cache cache très sympa.


Avec toute cette marche, le scaphandrier a une petite soif. Pas de problème, il s'assoit, on ouvre le hublot de son casque et les pompiers le désaltèrent avec leur lance à incendie. Je n'étais pas très bien placée pour assister à ce spectacle pour le moins étonnant, mais j'ai pu me rendre compte de la taille de l’entonnoir utilisé. Géant non ?!


Une fois désaltéré, le grand géant repart et la course reprend.


En fin de journée, les deux géants se retrouvent et se préparent pour la nuit.


J'adore la relation entre les géants et leurs lilliputiens. Ils sont vraiment vivants et dégagent une telle émotion !


Les petits hommes (et femmes) en rouges 


Très applaudis par la foule, les lilliputiens prennent soin des géants et leur donnent vie. Ils ne ménagent pas leurs efforts, s'activant et faisant contre-poids pour faire avancer ces grandes marionnettes.



L'émotion est là aussi quand les géants se retrouvent et finissent pas s'endormir ensemble.
Bonne nuit les géants...


Courses de voitures en centre ville


Moussa est bien réveillé le samedi quand nous le croisons à nouveau près de l'Hôtel de Ville. Il participe même à une course de voitures !

Puis il reprend sa balade en ville...
...comme le grand géant qui ce matin a choisi de longer la plage.


C'est l'heure de la sieste, et pour nous le moment de chercher de quoi manger un peu. Mission quasi impossible car tout est archi complet ! Ils déplacent les foules ces géants !
D'après les journaux, nous étions environ 650 000 dans les rues du Havre ce week-end. C'est vrai que j'ai été très étonnée en voyant les images prises d'en haut et de découvrir la foule tout autour.




Nous retrouvons un peu plus tard nos deux géants dans la ville, escortés par la foule, et ils se retrouvent à nouveau pour passer la nuit ensemble.
Bonne nuit les géants !

Un peu plus tard dans la soirée, en passant les voir, nous les avons entendus ronfler !

Ce n'est qu'un au revoir...


Dimanche matin, nous retournons voir les géants. C'est le dernier jour. On sait que dans quelques heures, ils seront partis... Mais pour l'instant, c'est encore la fête et tout le monde veut être là pour les accompagner jusqu'au bout et prendre encore quelques photos.
La foule est assez dense car aujourd'hui, les deux géants prennent le même chemin en même temps.

On a un peu le cœur serré de les voir partir, le petit géant sur un bateau, le scaphandrier en disparaissant dans le bassin.


Au revoir les géants ! Vous nous manquez déjà...
Mais je serai là pour leur prochain spectacle fin septembre à Genève !
~