vendredi 31 octobre 2014

Croquer le Louvre


"Le soldat de Marathon annonçant la victoire" 
de Jean-Pierre CORTOT

mardi 28 octobre 2014

Visite au zoo de Vincennes

Quand le Parc Zoologique de Paris a ré-ouvert après de nombreuses années de travaux, nous avons acheté des billets, impatients d'y aller.
A l'époque, la communication donnait particulièrement envie avec de très belles affiches, Adeline la girafe sur Twitter et un site très complet et bien joli.


Mais les premiers commentaires et les nombreuses critiques entendues (cages encore vides pour un prix plutôt élevé) nous ont décidé à attendre un peu pour laisser le temps de régler les derniers soucis.

Un dimanche ensoleillé d'automne, nous nous sommes dit qu'il était peut-être temps d'y aller.
Un petit coucou à @AdelinelaGirafe sur Twitter et nous voilà partis !

Arrivés de bonne heure (comme conseillé sur le site pour éviter l'affluence), nous rentrons sans attendre et partons visiter la grande serre qui reproduit l’atmosphère d'une forêt tropicale. Une bataille entre deux aras nous fait lever les yeux pour découvrir que la vie y est aussi en dehors des cages. Sur les poutres tout en haut, de drôles d'oiseaux nous observent.





En poursuivant le parcours nous passons à l'extérieur devant des cages...aux vitres totalement  embuées (il doit être 10h environ). Pas grave, nous reviendrons plus tard quand le soleil les aura rechauffées et fait disparaître la buée.

Dans la volière nous restons un bon moment à admirer les flamands roses et toutes sortes d'oiseaux qui se baladent tranquillement au milieu des visiteurs (nous sommes une poignée seulement et on en profite pour faire des photos).



Un peu plus loin, deux loutres s'amusent.

Nous rentrons sous le grand rocher où vivent les tortues et les grenouilles. J'observe un moment la danse d'un caméléon qui en devient tout bleu.


A la maison des girafes, le point de vue est impressionnant puisque nous sommes à la hauteur de leur tête. Une formidable manière de se rendre compte de la taille de ces animaux majestueux. Le petit girafon est un peu la star pour les photographes.



En sortant, on retrouve leurs copines qui prennent le petit déjeuner à l'extérieur. Elles sont un peu loin de nous tout de même. Plusieurs enclos me donnent l'impression d'un espace cloisonné.

Nous prenons une pause déjeuner bien méritée avant de repartir en visite. La buée doit être partie maintenant et nous allons pouvoir découvrir qui sont les habitants des cages de ce matin. On est alors au milieu de la foule des visiteurs qui en ce dimanche ensoleillé se pressent devant les vitres pour tenter d'en apercevoir les pensionnaires.
Les enfants ne voient rien, les parents sont tendus.
On devine bien un zèbre au milieu d'un enclos planté de poteaux qui me font penser aux colonnes de Buren sans les rayures (les zèbres les ont sans doutes volées...) mais on ne peut s'empêcher d'être déçus.

On termine la visite un peu au pas de course, pressés de quitter cet endroit où on ne voit que des visiteurs. En se dirigeant vers la sortie, j'entends même une dame s'exclamer : "Là, il y a des animaux !" Chose exceptionnelle dans un zoo, vous en conviendrez !

Le passage à la boutique me console un peu car j'y trouve quelques objets sympa et un livre coup de cœur dont je vous parlerai bientôt. Nous rentrons pourtant avec un sentiment mitigé et la sensation de ne pas avoir vu beaucoup d'animaux.

Je me suis posé la question de la publication ou non de cet article.
En général, je parle ici de mes coups de cœur et des choses qui me plaisent vraiment et j'oublie tout simplement le reste, passant sous silence ce que je trouve sans intérêt.

Là c'est différent. J'ai aimé certaines choses et je sais que ce nouveau zoo se veut différent, mettant en avant le bien-être de ses pensionnaires quitte à ce qu'ils soient plus loin des visiteurs et donc plus difficiles à voir. Je trouve ça très bien mais j'ai visité des zoos où je ne ressortais pas frustrée d'en avoir si peu vu et où les animaux n'ont pas l'air malheureux. Le but d'un zoo est quand même de montrer toutes ces espèces, non ?

De retour à la maison, j'ai parcouru le site du zoo. Chaque animal est très bien présenté et on peu même les parrainer ! Mais encore une fois, j'ai vraiment l'impression de ne pas avoir vu la majorité d'entre eux.

Ce qui me fait publier cet article, c'est que j'ai senti la déception chez les visiteurs, dans les questions des enfants. Et puis le prix de l'entrée me parait vraiment élevé par rapport à l’expérience vécue. 
22 euros pour voir (de loin) des girafes et quelques zèbres ! J'exagère un peu bien sûr mais c'est malheureusement ce que je retiens de cette journée.

Nous retournerons au zoo, mais ce sera à Beauval, Thoiry ou Cerza !
Et je continuerai à suivre Adeline la girafe sur Twitter !

Et vous, quel est votre zoo préféré ?

dimanche 28 septembre 2014

Les péchés capitaux au Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire

Comme chaque année (ou presque) j'ai passé une journée à Chaumont-sur-Loire pour visiter le Festival International des Jardins et le domaine comprenant le château et le parc, également centre d'art contemporain.

Le festival des Jardin

Les péchés capitaux, c'est le thème proposé aux artistes cette année. Tout un programme ! 
Nous venons tous les ans au festival et nous avions l'impression qu'on oubliait les jardins pour proposer des concepts artistiques où les plantes étaient parfois un peu trop absentes. L'an dernier nous n'avions d'ailleurs pas réussi à trouver un week-end pour visiter le festival, sans doute pour cette raison. En 2014, nous avons vu des jardins très beaux...et remplis de végétaux. Les plantes choisies ne sont pas extravagantes et pleines de couleurs mais quelles odeurs et quelle belle harmonie, même entre les différents jardins d'ailleurs. On a un peu l'impression d'un seul grand jardin et nous avons vraiment aimé cette édition. On pense déjà à l'année prochaine car on ne veut plus manquer ce rendez-vous.

Voici une sélection de photos que j'ai faite mais souvent, je me suis contentée de regarder, respirer, savourer.










Plus que les jardins eux-même, je me rends compte que ce sont les fleurs que j'ai photographiées le plus.









Il y avait aussi parfois quelques habitants bien cachés.

Le parc et le château

Après le festival, un petit tour au château s'impose.
Il est magnifique et idéalement situé au bord de la Loire et dans un parc avec des arbres impressionnants.


A l'intérieur, la visite réserve des surprises. Après les pièces historiques, le parcours nous emmène dans une partie qui peut sembler abandonnée et où se déroulent des expositions d'art contemporain. Ce que je trouve intéressant, c'est l'atmosphère vraiment particulière, entre la vie et l'abandon. Je me suis régalée à photographier les couloirs aux peintures écaillées et les pièces aux tapisseries arrachées. Et puis la hauteur nous permettait une vue sur la Loire vraiment sympa.








Le parc permet ensuite de se promener au milieu des arbres centenaires et d’œuvres contemporaines dont vous pourrez trouver le détail sur le site du domaine de Chaumont.


mardi 23 septembre 2014

Au trot

En vacances en Normandie, nous sommes aller voir les courses à Cabourg.
Pour l'occasion, on mise quelques euros pour donner un peu de suspens.
J'ai une manière personnelle de choisir les chevaux, loin des statistiques sur les gains et les performances des courses précédentes. Moi c'est le nom que je choisi. S'il me fait sourire alors mon choix est fait. Parfois, je regarde aussi le nom des parents.
Par exemple, dans la première course ce jour-là, j'ai parié sur "Belle Marguerite", fille de "Sacrée Marguerite" et "Nobody du chêne" : tout un programme !
Tout au long de la réunion, j'ai ainsi misé sur "Catharina du gîte" (mon côté randonneuse), "Arobase" (mon côté web), "As de l'Ouest" (comment a-t-il pu ne pas gagner avec un nom pareil ?)...sans succès ! Heureusement, dans la 7e course, "Bonne Aventure" est arrivée placée et j'ai gagné quelques euros.
Les courses, c'est aussi l'occasion d'admirer des chevaux magnifiques et de faire quelques photos sympa.








 



~